Back to Blog

CHLA Statement on anti-racism // Déclaration de l'ABSC sur l'antiracisme
06/24/2020

Ronald MacPherson



At our recent AGM, the CHLA Board of Directors was asked a question on racism. The individual asked what the Association is doing to address this issue, and if nothing had been done yet, how we plan to address it in the future. Feedback post-AGM indicated others were looking to the Board for statements on this issue.

We want to apologize to our members for not making a statement on racism sooner. In keeping silent, we were wrong, and we appreciate those who have reached out to the Board to express their concerns and disappointment. We have taken that feedback to heart and will seek to be more vocal about these issues in the future. We thank you for your patience in waiting for this statement from the Association, and we know it should have come much earlier.

Librarianship is predominantly a white profession, and the Board reflects that reality. We recognize that we must educate ourselves to participate in the work of dismantling harmful systems, and acknowledge that these systems are far reaching and pervasive in both libraries and in healthcare. As a member organization of the Canadian Federation of Library Associations - Fédération canadienne des associations de bibliothèques (CFLA-FCAB), we fully support the statement on Anti-Black racism published on June 9th, 2020.

As an Association, we must focus on what is within our means to achieve, in concrete and meaningful ways.  Thus far, we have sought to promote diversity and inclusion in our Association by including the Truth and Reconciliation Committee’s Calls to Action in our Strategic Plan 2018-2021. We continue that work every day, having struck an Indigenous Matters Task Force, adopting an Indigenous Protocol for all of our gatherings, and sharing resources on Indigenous matters within the Association. A Conference Code of Conduct was developed for use at the 2020 conference, providing a harassment-free conference experience for everyone, regardless of gender, gender identity and expression, age, sexual orientation, disability, physical appearance, body size, race, ethnicity, or religion. This will be in place for all future conferences.

Additionally, the need for explicit statements about diversity and inclusion in the profession was identified as needed in the CHLA-ABSC Standards for Library and Information Services in Canadian Healthcare Facilities.  We are pleased that a new standard on diversity and inclusion has been added to the forthcoming update, and feedback on the standard will be welcome during the member consultation.

Lastly, we would like to draw your attention to the current Mission, Vision, and Strategic Direction of the Association. These guide the scope, direction and focus of the Association. The Strategic Plan is set to end in 2021, and as always we invite members to share their concerns and thoughts on where the Association should be going. We also urge our membership to engage by forming interest groups, tasks force and/or committees to aid in advancing issues of interest or importance. As an Association, we cannot be successful without the participation of our membership.

As a Board, we commit to maintaining an open dialogue with all members. We look forward to working with the membership on what we can do to be allies. We do not want to burden our BIPOC members with additional labour, by asking you to teach the Association, or our profession, how to be respectful and responsive and we recognize the courage and effort it takes to speak out. However, we very much welcome any input our BIPOC members may wish to give regarding how the Association may better foster a culture of inclusivity and respect.



Lors de notre récente Assemblée générale annuelle (AGA), une question portant sur le racisme a été posée au conseil d’administration de l’ABSC / CHLA. La personne a demandé ce que fait l’association à ce sujet, et si rien n’a encore été fait, de quelle façon nous planifions aborder ce sujet à l’avenir. Les commentaires reçus après l’AGA indiquent que d’autres personnes s’attendent à une déclaration à ce sujet de la part du conseil d’administration.

Dans un premier temps, nous tenons à nous excuser auprès de nos membres pour ne pas avoir publié une déclaration sur le racisme plus tôt. Nous avons eu tort de demeurer muets à ce sujet, et nous sommes reconnaissants envers ces personnes qui nous ont fait part de leurs préoccupations et de leur déception en ce sens. Nous avons bien saisi l’essence de ces commentaires et nous nous efforcerons d’être plus prompts à nous exprimer sur ce sujet à l’avenir. Nous vous remercions de la patience dont vous avez fait preuve à l’égard de cette déclaration, et nous reconnaissons qu’elle aurait dû survenir beaucoup plus tôt.

La bibliothéconomie est une profession essentiellement blanche, et le conseil d’administration reflète cette réalité. Nous sommes conscients que nous devons apprendre à participer aux efforts visant le démantèlement de systèmes néfastes, et reconnaissons que ces systèmes ont une grande portée et que leurs effets sont ressentis tant au sein des bibliothèques qu’au sein des soins de santé. Comme membre de la Fédération canadienne des associations de bibliothèques / Canadian Federation of Library Associations (FCAB / CFLA), nous appuyons sans réserve la déclaration de cette dernière portant sur le « Racisme envers les Noirs » publiée le 9 juin 2020.

Comme association, nous devons concentrer notre attention sur ce qu’il nous est possible d’accomplir, de façon concrète et significative. À ce jour, nous nous sommes efforcés de promouvoir la diversité et l’inclusion au sein de notre association en incorporant à notre planification stratégique pour les années 2018 à 2021 les « Appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation ». Nous y travaillons quotidiennement, ayant mis sur pied un groupe d’étude sur les questions autochtones, adopté un protocole autochtone pour tous nos rassemblements, et partageant nos ressources liées aux questions autochtones au sein de l’association. Un « Code de conduite de la conférence » a été rédigé en prévision de la conférence 2020, l’ABSC / CHLA s’engageant à assurer pour tous les participants une expérience de conférence exempte de harcèlement, sans égard au genre, à l’identité ou l’expression de genre, à l’âge, à l’orientation sexuelle, au handicap, à l’apparence physique, à la taille corporelle, à la race, à l’ethnicité ou à la religion. Ce code de conduite s’appliquera à toutes les conférences futures.

En outre, la nécessité de déclarations explicites relatives à la diversité et à l’inclusion au sein de la profession a été exprimée comme devant faire partie des normes de l’ABSC / CHLA pour les services de bibliothèque et d’information dans les établissements de soins de santé au Canada. Nous nous réjouissons du fait qu’une nouvelle norme sur la diversité et l’inclusion a été ajoutée à la mise à jour à paraître, et nous accueillerons avec grand intérêt les commentaires qui seront exprimés lors de la consultation auprès des membres.
Pour terminer, nous souhaitons attirer votre attention sur la « Mission, la vision et les orientations et objectifs stratégiques de l’association ». Ce sont les éléments qui établissent les priorités et qui précisent ce sur quoi l’association centre ses efforts. La planification stratégique prend fin en 2021, et comme toujours, nous invitons les membres à faire part de leurs préoccupations et de leurs idées quant à l’orientation que devrait prendre l’association. Nous exhortons aussi nos membres à s’engager par la formation de groupes d’intérêt, de groupes de travail et de comités, dans le but de faire avancer les sujets d’intérêt ou qui sont jugés importants. En tant qu’association, nous ne pouvons pas réussir sans la participation de nos membres.

Comme conseil d’administration, nous nous engageons à maintenir un dialogue d’ouverture avec tous les membres. Nous sommes soucieux de travailler de concert avec nos membres pour faire en sorte que nous devenions des alliés. Nous ne voulons imposer d’aucune façon quelque fardeau additionnel à nos membres PANDC (Personnes autochtones noires et de couleur) en leur demandant d’enseigner à l’association ou à notre profession la façon d’être respectueux et sensibles, et nous reconnaissons leur courage et les efforts déployés pour s’exprimer. Cependant, nous accueillerons avec la plus grande attention tout commentaire que souhaiteraient exprimer nos membres PANDC sur ce que l’association pourrait améliorer, afin de favoriser une culture d’inclusion et de respect.